POURQUOI TÉMOIGNER ?

29
Jan

Nous témoignons et demandons à Dieu de nous accepter pour progresser dans la foi qu’il n’y a d’autre Dieu que Lui l’Unique. Nous rappelons à notre ego que nous ne sommes pas Dieu et que seul Dieu est Dieu. Nous rappelons à nos cœurs que seul Dieu doit être recherché, que seul Dieu doit être aimé et nous rappelons à l’essence profonde en nous que seul Dieu est là, donc nous ne voyons que Dieu.

Et nous nous rappelons que Muhammad صلى الله عليه وسلم est le Messager de Dieu.

Quand nous disons “Ash-hadu an la ilaha il Allah,” et quand nous disons “Ash-hadu anna Muhammad Rasul Allah,” ce n’est pas un fait que nous affirmons. Ce n’est pas la simple acceptation qui dit «oui, je sais qu’il n’y a pas de dieu sauf Dieu, et je sais que cet être humain qui existait jadis était un Messager de Dieu».

Énoncer une réalité n’est pas le but de ce témoignage de foi (les shahadatayn). Si c’était le but, le dire une fois serait suffisant – en fait, une seule fois par vie suffirait : vous l’avez accepté, et maintenant vous savez que l’islam est la vérité et vous savez que le seul Divin est Dieu et que Muhammad صلى الله عليه وسلم n’était pas un menteur, il était vraiment un Apôtre de Dieu. Et si c’était cela, vous pourriez vous arrêter là et ne jamais avoir besoin de répéter la déclaration.

Mais ce n’est pas le but, ce n’est pas le sens de ce témoignage. Ce témoignage a été donné par Dieu à titre d’exercice – nous le répétons à chaque prière rituelle (Salât), au moins une fois, si ce n’est deux. Nous devons le faire – c’est un pilier – un élément fondamental de la prière. Au moins à chaque prière rituelle, cette déclaration se produit trois fois : une pour l’adhan, une pour l’Iqama et une à la fin de la prière.

Pourquoi est-ce ainsi ? Pourquoi devons-nous répéter ce témoignage, s’il ne s’agit que qu’une simple information dont nous voulons nous rappeler ? Sommes-nous si oublieux ? Oui, nous sommes oublieux, mais sommes-nous tellement oublieux que nous devons nous rappeler encore et encore cette information ? S’il ne s’agissait que d’une information, ce serait une sorte de lavage de cerveau de le répéter encore et encore. Mais ce n’est le cas.

Dieu veut que nous «progressions» dans la foi chaque fois que nous disons : «As-hahdu an la illaha il Allah wa ash-hadu anna Muhammad Rasul Allah صلى الله عليه وسلم.» Il veut que nous «grandissions» dans notre relation avec Lui et le Messager par chaque énoncé de ce magnifique témoignage. Et Il veut que ce soit un véritable témoignage.

Quand nous disons «je témoigne qu’il n’y a pas de dieu sauf Dieu» – il y a de la nourriture dans ce témoignage, il y a de la nourriture spirituelle pour vous là dedans. Il y a la paix, le calme et l’assurance pour votre âme que vous avez besoin d’y arriver. Parce que quand vous saurez que seul Dieu est Dieu et que les gens autour de vous qui essaient de vous effrayer et de vous faire désespérer ne sont pas Dieu, vous vous sentirez rassuré.

Il y a là de la nourriture pour votre cœur, souffrant de cet ego en vous qui réclame constamment son propre pouvoir. Cet ego qui veut prendre la place de Dieu à chaque fois, dans chaque décision, et qui rend votre cœur si fatigué, si déprimé et si inquiet. Lorsque vous dites «il n’y a pas d’autre dieu que Dieu» et «je ne suis pas Dieu – seul Dieu est Dieu», vous donnez un coup de pouce à votre cœur – pour qu’il l’emporte sur votre ego.

Cela donnera une grande bouffée d’air pour laisser place à un nouvel espace de respiration. Ensuite, le réconfort et la tranquillité vous recouvriront. Votre espoir et votre confiance en Dieu seront renouvelés.

De même, lorsque nous disons “Ash-hadu anna Muhammad Rasul Allah صلى الله عليه وسلم” – ce n’est pas une question historique que nous reconnaissons. Nous ne vérifions pas le fait historique que cet être humain, qui est né il y a 1400 ans, était en effet un Prophète de Dieu et non un menteur.

La majorité d’entre nous aujourd’hui lorsque nous disons “nous témoignons que Muhammad est un Prophète de Dieu”, nous entendons “nous témoignons que Muhammad ÉTAIT un prophète de Dieu” – qu’il existait. C’est beaucoup plus profond que cela. Ce n’est pas l’énoncé d’un fait historique. C’est Dieu qui nous invite à construire une relation, une vraie relation vivante avec ce Muhammad, l’apôtre de Dieu, pour en témoigner.

Chaque fois que nous disons “Ash-Hadu anna Muhammad Rasul Allah صلى الله عليه وسلم”, vous devez en être témoin. Où allez-vous le voir ? Pas dans les livres d’histoire. Si vous ne le voyez pas vous soutenir, vous ne le voyez pas. Parce que c’est comme cela qu’il se décrit. Il a dit عليه الصلاة والسلام :” Notre parabole ensemble, mon histoire et votre histoire ensemble sont les suivantes : vous êtes comme des papillons de nuit, vous voulez vous jeter au feu, et je suis là pour vous empêcher de le faire.” “Je te couvre” .

Le voyez-vous vous couvrir ? Chaque fois que vous voulez vous jeter dans un péché – la majorité d’entre nous nous souvenons de Dieu à ce moment-là – oui, nous nous souvenons de Dieu en théorie à ce moment-là – mais la présence de Muhammad صلى الله عليه وسلم – ne nous vient pas à l’imagination. Vous devez l’imaginer à ce moment-là. Il est là – en tant qu’être humain vivant, en tant que réalité spirituelle, en tant que compagnon de votre voyage.

Le Prophète Joseph عليه السلام – selon certaines interprétations, allait faiblir lorsque la femme du roi s’est offerte à lui. Et dans d’autres interprétations, il allait la gifler. Mais il a vu quelque chose qui l’a empêché de le faire. Le verset dit : “lawla an raa burhana Rabbih” (n’eût été la vision de “burhan Rabbih”, il l’aurait fait.)

Qu’est-ce que “burhan Rabbih” ? C’est le signe de son Seigneur. Qu’a-t-il vu ? Allez lire Ibn Kathir qui dit que le Prophète Joseph, à ce moment critique, a vu le visage de son père lui disant: “Ne le fais pas, mon fils” . Il a vu le visage de son père – la manifestation de la tarbiyyah, l’éducation, la direction spirituelle et la réalité spirituelle d’avoir un Prophète. Parce que le Prophète de cette époque était le père du Prophète Joseph, Jacob عليه السلام. Le Prophète Joseph a vu son guide spirituel juste là. Il a vu son Prophète lui dire de ne pas commettre la mauvaise action. Alors, il s’est arrêté et il ne l’a pas commise.

C’était le burhan – la manifestation de la Présence du Seigneur. Et Burhan est l’un des noms du Prophète Muhammad صلى الله عليه وسلم – “laqad ja’akum burhana min Rabbikum wa shifa’un lima fi sudur” (il vous est venu une manifestation de guidance de votre Seigneur et de guérison pour les cœurs).

Donc, ce que nous voyons quand nous disons : “Nous témoignons que Muhammad est l’apôtre de Dieu” , c’est son rôle spirituel, il est une manifestation de la présence de Dieu pour nous, et c’est ce que nous devons vivre, nous devons investir dans nos vies. Si nous ne le faisons pas, il ne sera pas facile de marcher sur le Chemin. Nous sommes appelés à témoigner “qu’il n’y a de dieu que Dieu, et que Muhammad est l’Apôtre et le Messager de Dieu” , afin de nous connecter véritablement aux bénédictions, aux conseils et à la lumière que procure la marche sur ce Sentier, sous la protection du Seigneur et de Son Messager.

Sans ce témoignage, cette religion sera en réalité une très mauvaise expérience, une expérience très amère. Tel sera notre sort si nous choisissons de la vivre sans être conscient de ces réalités.