Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ

30
Jan

Séance 1

Dieu, dans Sa Grâce et Sa Sagesse, a toujours donné des voies à l’humain. Les véritables porteurs de ces voies de floraison sont des exemples, des modèles parfaits d’accomplissement, qui ont incarné la voie et peuvent dire: je suis cette voie, je suis le cheminant devenu le chemin, la coupe devenue la boisson. Comment servir la voie et la voix du Prophète ﷺ aujourd’hui? Si la voie du Prophète ﷺ est toujours la même, si le Quran est toujours le même, si cette voie est toujours parfaite, qu’est-ce qui a donc fait défaut? L’origine de notre crise actuelle réside dans l’absence ou la pénurie d’êtres qui manifestent les vérités divines et qui peuvent dire: “Je vis cette voie à laquelle j’invite, et je suis cette voie.” La plus grande manifestation de la perfection du dernier Message, c’est bien la vie du Messager lui-même ﷺ. Étudier sa vie, c’est étudier une manifestation de la lumière divine. Une existence hors de l’ordinaire qui a donné sens à l’existence. Nous allons étudier sa vie dans l’optique de comprendre le sens de la vie. Son histoire est celle de l’Humain, celui-là même en qui résonne toujours l’appel de Dieu: « Ne suis-je pas votre Rabb ? », comme nous l’enseigne la Révélation. Nous souhaitons retrouver la voix de cet appel et cette existence en nous. Étudier la biographie du Prophète ﷺ dans cette optique, en plus d’éclairer le rôle d’un prophète dans notre vie, nous permettra d’apprendre à vivre avec la Révélation.

Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 1 (Partie 1/3)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 1 (Partie 2/3)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 1 (Partie 3/3)

Séance 2

Dans cette deuxième séance d’introduction, Shaykh Hamdi Ben Aissa soulève huit (8) points visés par l’étude de la biographie prophétique. Objectif #1 – Une compréhension de la place qu’occupe le Prophète ﷺ dans la foi (vie intérieure du coeur) et le credo (système de croyances). Objectif #2 – Un éveil de nos âmes, nos esprits et nos consciences à la notion de « nubuwwa » (prophétie). Quelle relation devons-nous avoir avec le Prophète, et quel rapport devons-nous avoir avec cette dimension d’existence qu’est la nubuwwa? Sommes-nous des êtres appelés à s’autogérer ou devons-nous être des personnes gérées par le Divin? Objectif #3 – Un éveil de notre coeur à son plus grand potentiel: savoir aimer. Si de nos jours on réduit l’amour à de vils concepts ou à nos illusions, Aimer reste en vérité tout un Art. Comment les Compagnons ont-ils exprimé, à travers leurs actes et leurs états, leur Amour pour le Prophète? bjectif #4 – Apprendre de l’activisme du Prophète ﷺ. De quelle manière cela se manifestait-il dans sa vie? S’agissait-il d’un agir ou d’un réagir? Objectif #5 – Un amour pour les Compagnons du Prophète ﷺ, comme des frères qui nous ont précédés dans le cheminement spirituel. Celui qui connaîtra réellement leurs histoires aura à la fois honte de son niveau actuel et espoir d’atteindre un plus haut niveau d’existence. Nous prendrons alors conscience de notre potentiel de vivre de véritables transformations comme celles qu’ils ont vécu. Objectif #6 – Un savoir être, un savoir vivre et un savoir s’investir avec son éducateur spirituel ainsi que ses frères et soeurs. Nous verrons qu’il y a un parallèle à faire entre la relation des Compagnons avec le Prophète d’une part, et la nôtre, en compagnie de nos frères et soeurs, avec notre éducateur spirituel d’autre part. Objectif #7 – Une élévation de la conscience du croyant quant à son rôle dans la vie, quant à la valeur de sa contribution et l’effet qu’il peut avoir dans la balance de l’existence. Objectif #8 – Un épanouissement des connaissances linguistiques et artistiques, en vue de partager celles-ci à travers l’art, le cinéma et la culture. Tous ces points convergent vers la même finalité: retourner à l’Essentiel. Savons-nous réellement aimer? Notre référence en ce qui concerne l’Amour Sacré doit être le Prophète et l’étude de sa biographie rendra cela possible. Venez méditer et parcourir l’inspirante biographie (Sira) du Dernier Apôtre de Dieu ﷺ, au fil de récits engageants riches en enseignements, tous les mardis soirs au Café Floraison (4429 rue Saint-Denis, Montréal) dès 18h00. En compagnie de Shaykh Hamdi Ben Aissa, un maître spirituel spécialiste de la biographie prophétique et ayant incarné cette voie, nous aurons le privilège de consacrer un moment hebdomadaire au ressourcement. Shaykh Hamdi nous propose une compréhension holistique de la biographie du Prophète en mettant une emphase particulière sur la dimension spirituelle. Cette série, unique dans le monde francophone par son approche spirituelle, est effectivement dispensée dans un café social spirituel. C’est l’endroit idéal pour échanger, découvrir un bon livre et de nouvelles personnes!

Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 2 (Partie 1/4)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 2 (Partie 2/4)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 2 (Partie 3/4)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 2 (Partie 4/4)

Séance 3

Lors de cette troisième séance, Shaykh Hamdi Ben Aissa nous parle dans un premier temps de la science de la biographie prophétique et de ses origines. Nous en apprenons davantage sur les 4 piliers de la personnalité prophétique et leur relation aux narrations dites « authentiques » et « faibles » dans le cadre de l’étude de la biographie prophétique. Qu’en est-il, par exemple, de l’utilisation d’une narration « faible » dans cette étude, et est-ce comparable à l’utilisation d’une telle narration dans le domaine du credo (aqidah) ? Dans un second temps, nous abordons la question de la jahiliya (époque pré-islamique dite « de l’ignorance ») caractérisée par le shirk (idolâtrie, association, polythéisme). Qu’est-ce que le shirk réellement et qu’est-ce qui pourrait bien pousser l’être humain à tomber dans cela? Nous avons tendance à penser que la nature du shirk se trouve dans les actions posées par les idolâtres, mais qu’en est-il réellement? Le shirk est-il davantage une question de formes, ou s’agit-il davantage de pensées et de paradigmes bien déterminés? Shaykh Hamdi détaille la nature du shirk et ses fondements: le matérialisme et l’impatience. Au terme de cette séance, nous saisissons l’importance de comprendre cette notion afin de la mettre en perspective quant à notre propre situation et ne pas tomber dans le même piège. De plus, en nos temps, plusieurs amalgames sont faits et certains tombent dans une paranoïa à cet égard. Il était donc plus que nécessaire d’adresser ce sujet sous une perspective plus humaine, et ce en allant au cœur du sujet en tentant de comprendre les motivations, les pensées et les paradigmes de l’être humain, et non en restant dans la forme apparente du shirk.

Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 3 (Partie 1/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 3 (Partie 2/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 3 (Partie 3/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 3 (Partie 4/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 3 (Partie 5/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 3 (Partie 6/6)

Séance 4

La religion des Arabes de l’époque préislamique, ou époque primitive pour reprendre le terme utilisé en histoire des religions, était fondée sur des alliances avec les forces invisibles (djinn). On cherchait par leur biais à contrôler le monde visible, à forcer la Main de Dieu, et les idoles étaient des symboles de ces alliances aux forces invisibles censées offrir la paix et la sécurité. Selon le credo primitif, les idoles étaient essentielles à Dieu, Il avait besoin de chacune d’elles pour gérer un aspect de la vie humaine: une divinité pour le bonheur, une divinité pour la guerre, etc. Autant de domaines où Dieu, toujours selon ce credo, ne pouvait rien pour l’être humain. Ces alliances étaient des contrats d’assurance pour les idolâtres. « Ils diront : “Gloire à Toi ! Tu es notre Allié en dehors d’eux. Ils adoraient plutôt les djinns, en qui la plupart d’entre eux croyaient. » (Sourate 34 : SABA. Verset 41) Ce rapport d’alliance avec les forces invisibles était fondé sur la peur. En effet, celles-ci étaient très fragiles et pouvaient être rompues unilatéralement à tout moment si l’idolâtre ne respectait pas des rituels très stricts. L’idolâtre arabe faisait donc preuve d’une discipline accrue, mais superstitieuse envers des divinités sans aucune loyauté. Il était prêt à payer n’importe quel prix par peur de rompre son contrat d’assurance. En réalité, l’être humain ne peut jamais s’abstenir de rituels. On les retrouve à toute époque chez tous les peuples. Mais on distingue deux types de rituels: les rituels fatalistes et les rituels amoureux. Une obsession pour le rituel versus un attachement au rituel. Le rapport du Prophète ﷺ aux rituels était celui d’un amoureux: il mangeait toujours, par exemple, les dattes en nombre impair et lorsque questionné à ce sujet il répondit que son Seigneur était Un (impair). Par pur amour et souvenir de Dieu, non pas car il y aurait un code à suivre qui le requiert. Sa Sunnah est un ensemble de rituels fondés sur l’amour. L’approche fataliste du rituel est celle que nous adoptons souvent aujourd’hui par rapport aux rituels islamiques. Nous la qualifions ainsi d’approche primitive-moderne. Sur un autre point, concernant les points soulevés lors de cette quatrième séance, nous apprenons également que les Arabes de l’époque primitive possédaient un patrimoine abrahamique moral très riche: on trouvait chez eux des valeurs telles que la générosité, la loyauté, le courage, la chevalerie, l’honneur, la tolérance, la patience, la détermination, etc. C’est par rapport à cet héritage que le Prophète ﷺ définit sa mission. Le Prophète — que la paix et les bénédictions de Dieu continuent de nourrir son être ainsi que notre connexion avec lui — a dit: « Certes, je n’ai été envoyé que pour parfaire les nobles comportements. » Le Prophète ﷺ est venu pour insuffler la spiritualité dans cette éthique arabe/abrahamique. L’éthique est un prérequis à la spiritualité, mais sans celle-ci elle ne serait pas durable. Être humain est un donc un prérequis à être religieux, mais aujourd’hui le moderne-primitif pense pouvoir être religieux tout en ne cherchant pas à adopter une éthique impeccable.

Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 4 (Partie 1/5)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 4 (Partie 2/5)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 4 (Partie 3/5)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 4 (Partie 4/5)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 4 (Partie 5/5)

Séance 5

La tradition nous apprend que si le « ‘ilm » (science, savoir) fut préservé chez les descendants d’Isaac, les enfants d’Israël, le « hilm » (éthique), fut préservé chez les descendants d’Ismaël. Par la volonté divine, cet héritage préservé chez les Arabes devint de plus en plus manifeste à l’approche de l’apparition du Prophète ﷺ, tel un signe précurseur à sa venue. C’est chez Abdulmuttalib, le grand-père du Prophète ﷺ, et son arrière-grand-père Hashim que cet héritage fut le plus manifeste et de nombreux miracles ont précédé la naissance du Dernier Apôtre de Dieu ﷺ. En effet, Dieu, dans Sa Sunnah, offre toujours des signes précurseurs aux événements d’une grande importance. L’exemple du puit de zamzam redécouvert par Abdulmuttablib quelques années avant la naissance du Prophète ﷺ illustre bien cela. Au cours de cette séance, nous parlons aussi plus en détails de Hashim et d’Abdulmuttalib, que la paix soit sur eux. Shaykh Hamdi nous détaille quelques-uns des événements marquants de leurs vies respectives et nous présente les similitudes de ceux-ci avec des événements de la vie du Prophète ﷺ que nous étudierons dans les prochaines séances. Certaines personnes aujourd’hui essaient de renier la sainteté des ancêtres du Prophète ﷺ et refusent de voir en eux des signes précurseurs à sa venue. Pour ce faire, ils adoptent une lecture matérialiste, rationnelle et scientifique de l’histoire, alors que l’existence même d’un Prophète, marquée par les miracles, n’a jamais été conditionnée par le rationnel. Les enseignements partagés par Shaykh Hamdi dans cette séance vous permettront de comprendre l’approche nécessaire pour comprendre les événements de la biographie prophétique, celle d’une lecture spirituelle.

Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 5 (Partie 1/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 5 (Partie 2/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 5 (Partie 3/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 5 (Partie 4/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 5 (Partie 5/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 5 (Partie 6/6)

Séance 6

Nous explorons cette fois-ci les vies de Abdallah, Abd al-Mutallib et Hashim, père, grand-père et arrière-grand-père du Prophète ﷺ, qui furent surnommées « les pleines lunes ». Nous nous intéressons plus particulièrement au lien entre la vie de ces Saints et la venue du Prophète ﷺ. Cette séance présente différents évènements de leurs vies respectives, tels leurs mariages, nous offrant une perspective spirituelle sur ceux-ci et les mettant en lien avec le Message du Prophète ﷺ.

Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 6 (Partie 1/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 6 (Partie 2/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 6 (Partie 3/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 6 (Partie 4/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 6 (Partie 5/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 6 (Partie 6/6)

Séance 7

Dans la continuité de cette méditation sur la vie miraculeuse du Prophète Mohammed ﷺ, nous méditons au cours de cette septième séance sur les signes et miracles de sa vie comme l’ont fait auparavant ses Compagnons. Si toute chose créée est propice à la méditation, comme nous l’indique le Saint Qoran, la vie du Prophète représente certes l’apogée en terme de potentiel méditatif. En effet, les miracles qui ont marqué sa vie, avant d’être des preuves de la véracité de Son message, sont bien un sujet de méditation pour ceux qui sont dotés d’intelligence. Les Compagnons disaient « nous marchons dans sa lumière » et nous pouvons toujours dire la même chose, si seulement nous acceptons de s’effacer en Mohammed pour vivre son expérience comme ils l’ont fait — que la paix et les bénédictions de Dieu continuent de nourrir son être ainsi que notre connexion avec lui! C’est dans cette optique que les Compagnons ont commémoré la naissance du Prophète ﷺ («mawlid»), c’est-à-dire comme la manifestation évidente de sa lumière sur terre, comme en témoigne les narrations. Cette séance sur la biographie prophétique explore les notions de lumière prophétique et d’annihilation en la personne du Prophète. De pair avec la séance suivante (séance 8), elle apporte une compréhension holistique, philosophique et spirituelle de ces notions et ce dans le langage le plus accessible qui soit!

Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 7 (Partie 1/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 7 (Partie 2/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 7 (Partie 3/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 7 (Partie 4/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 7 (Partie 5/6)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 7 (Partie 6/6)

Séance 8

Dans cette huitième séance de La voie de la floraison des coeurs, nous méditons dans un premier temps de la primordialité de la lumière mohammadienne. Nous éclaircissons cette notion et en détaillons la symbolique, afin de comprendre le rapport du croyant à cette lumière qui est à son origine. Toute la création orbite dans cette lumière, mais ce qui différencie les êtres dotés d’intelligence de ceux qui en sont dépourvus est l’état de conscience quant à cette présence. Les non-croyants participent au plan divin comme toute la création (êtres vivants, nature, objets, etc.), mais ils le font par conditionnement et non en état de conscience. Ce qui différencie le croyant, c’est qu’il est conscient d’être dans l’orbite de la vie du Prophète ﷺ. La personne consciente connaît son rôle et donne à toute chose sa juste place. Lorsque le croyant laisse la lumière mohammadienne se refléter en lui, c’est toute la création qui orbite autour de lui et est à son service. Les êtres inconscients tels que le volcan qui détruit sa maison, le loup qui dévore son troupeau, le tyran qui le torture… ils sont tous à son service, accomplissant le plan divin. Ils jouent un rôle essentiel pour son intelligence et sa foi. L’être conscient reçoit les actions des êtres inconscients et les fait passer par le filtre de la foi, c’est ainsi qu’il transcende le temps et l’espace. Iblis a refusé de se prosterner devant Adam créé de terre, car il se percevait comme supérieur à lui sur le plan physique, étant créé de feu. Il s’est aveuglé devant la réalité adamique qui est la lumière mohammadienne. C’est n’est qu’en transcendant notre physicalité que nous pouvons échapper à Iblis. Lors de la période de questions-réponses, s’étalant de la partie 4 à 7 de cette séance, Shaykh Hamdi Ben Aissa répond à des questions touchant divers sujets intéressants: – Quelle est notre responsabilité et notre rôle face au mal qui nous arrive? – La prédestination, jusqu’où devons-nous nous arrêter? – Comment faire face à l’attitude fataliste? – L’importance de la réforme intérieure – En nos temps, comment comprendre le sujet d’Ahl al-Bayt?

Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 8 (Partie 1/7)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 8 (Partie 2/7)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 8 (Partie 3/7)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 8 (Partie 4/7)

Lors de la période de questions-réponses, s’étalant de la partie 4 à 7 de cette séance, Shaykh Hamdi Ben Aissa répond à des questions touchant divers sujets intéressants: – Quelle est notre responsabilité et notre rôle face au mal qui nous arrive? – La prédestination, jusqu’où devons-nous nous arrêter? – Comment faire face à l’attitude fataliste? – L’importance de la réforme intérieure – En nos temps, comment comprendre le sujet d’Ahl al-Bayt?

Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 8 (Partie 5/7)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 8 (Partie 6/7)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 8 (Partie 7/7)

Séance9

La vision spirituelle est une manifestation de la perméabilité de l’esprit au monde invisible. Elle fait partie de la nature humaine saine. Moins nous résistons et argumentons, plus nous sommes perméables et réceptifs, plus cette relation avec le divin est perceptible. Il faut être dans un état de réceptivité pour bénéficier de la sagesse spirituelle et agir avec clairvoyance, avec discernement. Amina comme Abdul Muttalib, que la paix soit sur eux, sont les parfaits exemples d’êtres qui ont manifesté cette perméabilité la plus complète. On discerne chez eux les caractéristiques de la wilaya: un raisonnement sain qui puise sa force et son intelligence dans un cœur pur rempli d’amour, ainsi qu’une attitude bienveillante, intérieurement comme extérieurement. Nous avons tous en nous ce cœur pur, rempli d’amour et d’espérance, du noble souci pour le bien-être de son prochain: il nous suffit de répondre à l’appel. Les actes de dévotion rituelle exercés quotidiennement sont une invitation à cette nature humaine saine, un accès privilégié au monde la conscience la plus profonde. L’appel à la prière est un appel à la dimension la plus profonde de soi-même, c’est un voyage vers le Bien-Aimé.

Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 9 (Partie 1/3)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 9 (Partie 2/3)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 9 (Partie 3/3)

Séance 10

Chacun chemine spirituellement en fonction du contexte dans lequel Dieu l’a placé et c’est notre attitude dans ce contexte qui détermine notre altitude. Il attend de nous que nous cheminons comme nous sommes, là où nous sommes. La personne spirituellement intelligente aura une certaine prédisposition à répondre à l’appel du Divin dans son contexte. Ainsi était Sadatina Halima, qui a su écouter et répondre à l’appel de Dieu, en acceptant de prendre ce bébé orphelin qui lui était présenté, et qui s’est avéré être le Prophète lui-même. Accepter ce que Dieu nous présente devant nous peut être la source de notre plus grand bonheur.

Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 10 (Partie 1/4)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 10 (Partie 2/4)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 10 (Partie 4/4)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 10 (Partie 4/4)

Séance 11

Chaque vie humaine est un signe et celle du Prophète est le plus grand signe. Dieu est Parfait et Sa Perfection se manifeste de manière plus évidente par ci, plus subtile par là. Elle est au summum de son évidence dans la vie d’un Prophète, c’est la qu’elle est le plus tangible. Lors de cette séance, nous continuons le récit des miracles qui ont suivi la naissance du Prophète — que la paix et les bénédictions de Dieu continuent de nourrir son être ainsi que notre connexion avec lui! Nous traitons de l’événement de l’ouverture de la poitrine du Prophète par les Anges, qui se veut une initiation à une nouvelle phase de la vie humaine. Un tel événement miraculeux est une manifestation matérielle des réalités spirituelles supra-temporelles, c’est l’expérience du supra-conscient traduite à la conscience humaine.

Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 11 (Partie 1/5)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 11 (Partie 2/5)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 11 (Partie 3/5)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 11 Partie 4/5, Q-R)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 11 Partie 5/5, Q-R)

Séance 12

Dans cette séance d’enseignement sur la vie du Prophète Bien-Aimé ﷺ, nous abordons des signes de la Grandeur de Dieu présents dans son enfance. Ces signes, qui sont aussi manifestés dans son côté simplement humain, montrent déjà qu’il était un enfant exceptionnel ayant un destin très important. Il faut voir le côté humain chez l’homme de Dieu, car quand les miracles ne sont pas présents, si nous mettons toutes nos attentes sur le miraculeux, nous serons déçu et nous risquons de perdre la foi. Que ce soit dans la profondeur sincère des relations qu’il a eu dans sa vie, par les jeux étonnamment intelligents qu’il faisait étant jeune, que ce soit dans le grand respect d’Abdel Muttalib pour lui ou encore sa trace de son pied qui est très similaire à celle du Prophète Ibrahim ﷺ, méditons sur les signes de la Grandeur de notre Seigneur qui ont été préservés pour nous apprendre sur le Bien-Aimé.

Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 12 (Partie 1/4)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 12 (Partie 2/4)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 12 (Partie 3/4)
Méditation sur la vie du dernier Prophète ﷺ | Séance 12 (Partie 4/4 Q/R)