Célébration du Mawlid

20
Nov

Unes des raisons pour lesquelles les gens ont des difficultés à célébrer le Mawlid sont le grand matérialisme et le grand individualisme dans lesquels nous vivons aujourd’hui. Nous croyons que le bonheur ne peut être exprimé qu’en présence d’un motif de réjouissance qui nous soit personnellement relié – si nous avons des succès, si nous nous sentons bien ou si nous atteignons certains de nos objectifs.

Les musulmans sont particulièrement tournés vers eux-mêmes et oublient souvent de considérer Dieu et Son Messager (que Dieu continue à nourrir son âme et notre connexion à lui) : ils ont des difficultés avec les louanges. Ils exagèrent l’aspect : “Fais de moi une bonne personne “, et oublient de dire : “Merci d’être si Bon avec moi, que je sois bon ou mauvais.”

C’est pourquoi, aujourd’hui, le Mawlid est une guérison. Le secret du Mawlid est d’être heureux indifféremment à son état personnel. Cela ne tourne pas autour de vous. Vous n’avez pas à être bon pour participer à la célébration. Même si vous êtes le plus grand des pécheurs, vous pouvez toujours vous réjouir. Car dans le Mawlid, il est question d’une personne tellement meilleure que vous. Être heureux qu’il ﷺ existe dans toute sa bonté est tout ce qui vous est demandé.

Il est enseigné que même Abu Lahab reçoit un moindre châtiment les lundis car le lundi où est né le Guide de toute l’humanité (que Dieu continue à nourrir son âme et notre connexion à lui), il a manifesté de la joie ; juste pour cela. Donc, même si vous êtes rempli de péchés, manifestez de la joie et vous serez béni. Sortez de votre coquille de narcissisme et d’obsession pour vos propres objectifs, péchés, défauts, états, problèmes, inquiétudes, doutes, peurs et connectez-vous à cette fontaine de joie éternelle, tellement plus vaste que vos petites préoccupations. Alors, vous guérirez de votre égocentrisme.

Durant le mois de Rabi’ al-Awwal, nous nous réunissons pour parvenir à cet état de joie. Quand nous écoutons de la poésie et chantons les salawat en compagnie de ceux qui sont éperdus d’amour pour lui, nous pouvons plus facilement lâcher prise en ces instants et penser à lui, à sa beauté, à sa perfection et à sa pureté. Durant Rabi’ al-Awwal, trouvez une assemblée dans laquelle vous pouvez vous fondre en lui (que la paix et les bénédictions de Dieu continuent de nourrir son être ainsi que notre connexion à lui).

Au cas où vous en auriez toujours besoin : vous avez la permission de cesser d’être mécontent de votre état de pécheur et de laisser votre joie éclater car le Prophète Muhammad est le Prophète Muhammad.

Via Sanad Collective